Lycée de l'Horticulture et du Paysage
de Tournus

Actualités

Animation dans une école maternelle

Les élèves de la classe de Seconde PVAE (Production Végétale et Agro-Equipement) ont réalisé un...

Démarche Ecolycée : labellisation de notre établissement

Le Conseil Régional de Bourgogne, par le biais Mme Eschmann, Vice-présidente en charge des lycées,...

Formation à la technique de la pierre sèche

Dispensées par l’association "Bourguignonne de Formation" dans le cadre de l’appel à...

Bac Technologique STAV : pratique professionnelle


 

Récemment, les classes de 1ère et Terminale Bac Technologique STAV ont réalisé un chantier de fauchage et de bâchage d'une population de Renouée du Japon (plante exotique), au lieu dit "En Julienne" à Tournus. Celui-ci a été effectué en partenariat avec le Service des espaces verts de la ville de Tournus (représenté par M. Jean-Philippe Geneix, agent communal) et l'E.P.T.B Saône-Doubs (représenté M. Samuel Da Silva, coordinateur contrat rivière).

 

 

Cette opération fait parti d'un projet global, mené sur plusieurs années, de revalorisation d'un petit cours d'eau, le Bief du Potet, inscrit dans les objectifs de l'Accord cadre signé en juin 2014, entre Agence de l'eau Rhône-Méditerranée-Corse, la ville de Tournus et notre établissement.

 

Après avoir étudié l'environnement du Bief du Potet sous différents aspects (bassin versant, faune, flore, histoire, hydrologie, géologie, etc.), les élèves se sont concentré cette année sur la Renouée du Japon, espèce exotique envahissante et véritable "peste végétale", afin de mieux la connaitre et proposé un protocole de lutte expérimentale sur 3 ans.

 

 

 

Après avoir réalisé une présentation et une sensibilisation à la mairie de Tournus devant les élus et le personnel du service des espaces verts, les opérations ont débuté courant avril.

 

Une première opération de fauche a été réalisée le mercredi 22 avril afin d’épuiser une partie des réserves de la plantes, suivi mercredi 13 mai par une seconde fauche couplée à la pose d'une bâche noire, mise en place pour une durée minimale de 3 ans, avec pour objectif d’empêcher l’accès à la lumière des repousses et d'épuiser le système racinaire de la plante.

 

La prochaine étape consistera en la plantation de boutures de saules au cours de l'automne prochain : en se développant, elles concurrenceront la Renouée du Japon.

 

Aurélie Nalin - Chargée de mission Animation et Développement des territoires